Arrêts de travail et Covid-19 : l’absentéisme en entreprise évolue

18 novembre 2020 - 8 minutes DE TEMPS DE LECTURE

Le nombre d’arrêts de travail et les caractéristiques de l’absentéisme en France cette année 2020 sont, sans surprise, impactés par la crise du Covid-19.
C’est pourquoi les solutions pour maitriser votre absentéisme doivent, elles aussi, être adaptées : prévention, prévention, prévention !

L’étude Malakoff Humanis, dont vous trouverez la synthèse ici, explique que les arrêts de longue durée ont beaucoup augmenté en 2020. Au contraire, que les arrêts courts, eux, ont diminué. Quant aux motifs d’absence les plus fréquents :on retrouve d’abord la maladie ordinaire pour 29%, puis les troubles musculo-squelettiques pour 17% et enfin les troubles psychologiques pour 15 %.
La Covid-19 ne représente que 6% des arrêts de travail en 2020.

Ces chiffres font écho à quelques-uns de nos précédents articles … nous y revenons point par point :

Les arrêts de travail de courte durée ont baissé de 8 points

Notre analyse de ce constat :

– D’une part, davantage de salariés en télétravail en ce moment. Cela explique qu’ils aient moins besoin d’être arrêtés pour maladie. En effet, être chez soi lorsque l’on est malade est plus confortable que de devoir se rendre sur son lieu de travail. Les télétravailleurs auront parfois la possibilité de travailler malgré leur maladie (même si c’est depuis leur lit !).

– D’autre part, la situation financière des entreprises compliquée. La période que nous vivons actuellement découragent probablement les quelques habitués de l’arrêt de travail (3% des entreprises françaises en moyenne).

– Enfin, les 2 mois de confinement total et le chômage partiel viennent sans aucun doute amoindrir le nombre d’arrêts de travail courts.

Les motifs d’absence pour troubles musculosquelettiques et psychologiques

Nous vous invitons à consulter notre série sur le télétravail, dont vous retrouverez ci-dessous les liens, qui traitent plus en profondeur ces sujets

Série Medicat Partner sur le télétravail : Télétravail, les conséquences sur votre absentéisme :

Nous sommes à votre disposition pour  répondre à toutes vos questions à ce sujet, contactez-nous !

Medicat Partner - Maitrisez ‍votre absentéisme

 

Le télétravail a de nombreux avantages, et notamment celui évoqué plus haut, de réduire le nombre d’arrêts de courte durée.

Certes, mais s’il n’est pas mis en place de façon réfléchie, il peut avoir des effets néfastes lourds sur vos collaborateurs :

Hausse des arrêts de travail pour troubles musculo-squelettiques

Issus d’un poste de travail « maison » qui n’est pas forcément adapté à une activité professionnelle à temps-plein.

Equipements, ergonomie, … vous avez certainement fourni le matériel informatique nécessaires à vos salariés, mais ont-ils un bureau et une chaise à bonne hauteur ? Un poste de travail non adapté peut, sur le moyen-long terme, avoir des conséquences très négatives sur le physique de vos collaborateurs, entrainer ces fameux troubles musculo-squelettiques, … et in fine la hausse de votre absentéisme.

Deux fois plus d’arrêts de travail pour troubles psychologiques :

Outre la période anxiogène que nous vivons (peur du virus, avenir incertain, crise économique…), la distance sociale, l’isolement, … ont des conséquences lourdes sur le moral de vos équipes.

Et notamment, le désengagement !

Conséquence directe de la perte de sens que peuvent vivre en ce moment certains salariés.

La dimension relationnelle est une composante de l’être humain ! Aussi, en nous retrouvant isolé.e, malgré l’utilisation des outils de travail collaboratifs à distance, de messageries instantanées, cet aspect social s’atténue, et entraine avec lui la motivation des salariés et donc leur performance.

Outre la désengagement, ce manque de relations sociales, cet isolement, constitue un réel risque pour la santé – psychologique notamment – des salariés, comme le soulignent de nombreux modèles (Karasek, Johnson,… ). Et ce type de pathologie peut parfois être, malheureusement, très long à soigner et expliquer la hausse du nombre d’arrêts de travail longs.

Evolution de l'absentéisme en entreprise

Un absentéisme dont la typologie évolue de façon structurelle

La typologie de l’absentéisme a déjà évolué ces dernières années. Evolution accélérée par la crise sanitaire. Hausse d’un tiers des arrêts de travail longue durée, doublement des arrêts de travail pour troubles psychologiques,….

Et pourtant, ce n’est que le début du changement structurel à venir de l’absentéisme en entreprise.

Les mesures pour limiter les arrêts de travail doivent être ajustées en réponse à ce changement structurel

Par conséquent, il est essentiel pour la maitrise des arrêts de travail de votre entreprise de vous adapter (Les nouvelles attentes des collaborateurs) et de mettre en place de nouvelles solutions de prévention.

Diagnostic des origines de l’absentéisme, actions de sensibilisation, de communication, formation des managers, ajustements de l’organisation aux nouveaux modes de travail, parcours de carrière adaptés… et la liste est longue (infinie peut-être même)…

A ce sujet, retrouvez nos articles sur l’absentéisme : « Quelles solutions, pour quels objectifs ? Partie 1Partie 2« 

 

En tant qu’employeur, RH, managers, vous devez anticiper les conséquences de la crise sur votre structure. Mettre en place les mesures nécessaires pour prendre soin de vos équipes, les fidéliser et ainsi maitriser votre absentéisme.

Medicat Partner peut vous accompagner dans ces domaines. C’est ce que nous vous expliquons dans « Limiter l’absentéisme en entreprise, donner plus de sens – la mission de Medicat Partner (Partie 1 & Partie 2) »

Caroline Noailly Laporte, Directrice et toute l’équipe Medicat Partner.
A votre service,

Contactez Medicat Partner

 

 

(Nombre total de visites 16)