Du pass sanitaire au pass vaccinal

28 décembre 2021 - 9 minutes DE TEMPS DE LECTURE

Pass vaccinal : Après la vague Delta, le tsunami Omicron !

En conséquence le gouvernement décide de remplacer le pass sanitaire par cette nouvelle forme de pass : le pass vaccinal. Alors de quoi s’agit-il ? pour quelles raisons est-il mis en place ? Et quelles sont les conséquences directes pour l’ensemble des français et de leurs entreprises ?

Pass vaccinal

Pass vaccinal

Pourquoi un pass vaccinal et non plus sanitaire ? Rappel de la situation actuelle…

Une hausse du nombre de contaminations Delta et l’apparition d’Omicron…

A ce jour, en France, nous sommes majoritairement touchés par le variant Delta. Cependant, depuis quelques jours le nombre de contaminations explose ! Il dépasse les 100 000 nouvelles contaminations par jour.

Selon le professeur Alain Fischer, le variant Omicron succèdera d’ici quelques semaines au Delta pour devenir le variant principal en France. D’ailleurs dans certains pays limitrophes, comme l’Angleterre ou le Danemark, Omicron représente déjà le variant majoritaire. Il est ainsi fort probable qu’il le devienne, incessamment sous peu, en France aussi.

Il nous faut donc poursuivre nos efforts en termes de gestes barrières !

Le variant Omicron plus virulent que le variant Delta…

De nombreux épidémiologistes s’accordent à dire que, malgré le manque d’étude sur la dangerosité, sa contagiosité devrait nous mettre en garde ! Omicron a un taux de contamination bien plus élevé que sa précédente version

Les épidémiologistes recommandent de prévoir de nouvelles mesures restrictives. C’est pourquoi, le premier ministre, Jean Castex annonce finalement le replacement du pass sanitaire par le pass vaccinal dès janvier, si le Parlement adopte, à son tour, le projet de loi. Par conséquent, il faudrait désormais, dans certaines conditions, être obligatoirement vacciné !

Depuis la déclaration du premier ministre, le trafic des sites de prises de rendez-vous en ligne, comme Doctolib, augmente de façon exponentielle. Suite à la première évocation d’un pass vaccinal, Doctolib compte 26 000 créneaux réservés, contre 12 000, les deux week-ends précédents, soit plus du double d’inscriptions !

Pass vaccinal et pass sanitaire, quelle différence?

Le passeport vaccinal d’un individu est un document officiel. Il atteste qu’il est vacciné avec toutes les doses requises. C’est à dire les deux premières injections (ou une seule si déjà contaminé auparavant), plus la troisième dose de rappel.

Ce document unique, servira, à celui qui le possède, de voyager (en fonction des recommandations spécifiques à chaque nation), mais également de se rendre dans certains lieux publics.

Ce pass n’autorisera plus les tests PCR ou antigéniques négatifs, ni les certificats de rétablissement à la Covid. Contrairement au pass sanitaire, qui lui, était obtenu soit par un schéma vaccinal complet, soit par des résultats négatifs aux tests PCR, antigéniques. La grande différence se situe donc sur ce point.

Avec ses trente années d’expérience, Medicat Partner vous accompagne dans la gestion de votre absentéisme. Contactez-nous.
Vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au : +33 4 77 33 77 00

Medicat Partner - Maitrisez ‍votre absentéisme

Où le pass vaccinal serait-il obligatoire ?

Voici une première liste, non exhaustive :

Pour vous rendre dans un bar avec des ami.e.s ou dans votre restaurant traditionnel préféré, vous devrez présenter votre pass vaccinal. Les tests négatifs ou les certificats de rétablissement ne suffiront plus.

Il vous faudra également le sésame pour aller voir le film de votre choix au ciné, (les Tuches 4 …si vous avez raté les premières séances de fin d’année ! 🙂 )

Si vous aviez prévu de vous faire une fondue à Chamonix après quelques pistes noires … Soit vous présenterez un pass vaccinal pour les remontées mécaniques, soit vous vous en passerez courageusement (mais l’avantage c’est que vous ferez de la place à la fondue prévue en fin de soirée !)

Vous pourrez vous en passer pour le métro ou le RER. Néanmoins pour les longs trajets (car, avion ou train), vous devrez l’avoir en votre possession.

En ce qui concerne les écoles, pas d’obligation… Pour le moment !

Envie d’aller faire du lèche-vitrine (à éviter en période de Covid 😉) dans votre nouveau centre commercial ? Pas besoin de pass vaccinal.

Et pour aller au boulot alors ?

C’est assez flou, mais certains membres du gouvernement, dont Olivier Véran, plaident plutôt pour sa mise en place. L’Assemblée Nationale en débattra en début d’année. Olivier Véran déclare même : « Le pass vaccinal est une forme déguisée d’obligation vaccinale. » Pour consulter ses déclaration, suivez ce lien.

Perceptions et réactions du monde du travail face au pass vaccinal ?

Cette mesure fait grincer des dents le secrétaire général du syndicat Force ouvrière, Yves Veyrier. Celui-ci pointe du doigt « l’inefficacité de la procédure », et surtout « l’aspect complexe d’une mise en place terrain ». Cette mesure créera encore « un fossé entre les grandes entreprises qui disposent d’accueil à l’entrée de leurs établissements et les petites entreprises ».

D’après Bernard Cohen-Hadad, président de la confédération des petites et moyennes entreprises d’Ile-de-France, cette mesure doit prendre en compte le fait que « l’employeur n’est pas un gendarme ». Précisément, pour réaliser ce type de contrôle. Il est hors de question, selon lui que cette nouvelle mesure impacte « pénalement ou financièrement l’employeur ». Selon lui, d’autres mesures sont à privilégier en amont. Les employeurs pourraient continuer à sensibiliser leurs équipes aux gestes barrières et limiter le nombre de collaborateurs dans les cantines d’entreprises par exemple.

De son côté, le secrétaire général de la CGT, Philipe Martinez, a déclaré que la mise en place du pass vaccinal en entreprise, serait  » absurde et totalement inefficace ». Pour lui, cette mesure fait référence à une « obligation vaccinale ». La bonne stratégie est de « convaincre plutôt que de contraindre ».

Le projet de loi du pass vaccinal, sera probablement présenté en Conseil des Ministres en début d’année, puis devant le Sénat mi-janvier. L’adoption pourrait avoir lieu alors.

Télétravail, à nouveau d’actualité ?

En entreprise, 3 jours de télétravail sont (ré)imposés aux salariés qui le peuvent. Pour plus d’informations à ce sujet, nos articles sur le télétravail sont à votre disposition : les conséquences su télétravail sur l’absentéisme Partie 1 ; Partie 2 ; Partie 3

Alexandre Marvy, et toute l’équipe Medicat Partner.
A votre service,

Contactez Medicat Partner

Vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au : +33 4 77 33 77 00

 

(Nombre total de visites 15)