Télétravail, les conséquences sur votre absentéisme (Partie 1)

12 octobre 2020 - 9 minutes DE TEMPS DE LECTURE

Le télétravail, oui, c’est possible et même recommandé par le gouvernement !

Nouveau mode de travail ? Oui, mais à quel prix ?

Quelles sont les conséquences du télétravail sur l’absentéisme ? Attention à ce nouveau challenge à double tranchant.

Certes, un peu contraint et forcé depuis le confinement… En effet, depuis mars 2020, beaucoup d’entreprises n’ont pas eu d‘autres choix que de mettre en place le télétravail, dans l’urgence et parfois la douleur, pour maintenir leur activité.

Cela dit, si certains patrons étaient avant totalement contre, ils se sont rendus à l’évidence ! Ça fonctionne et on y voit même quelques avantages !

Alors, le télétravail, quel(s) intérêt(s) ?

Tout d’abord, force est de constater que les salariés sont capables de travailler à distance !

D’ailleurs, les entreprises ont dû réaliser des investissements en matière de technologies de l’information, parfois onéreux, nécessaires à la mise en œuvre du télétravail : achat d’ordinateurs et téléphones portables, ajustement des outils informatiques, formation et utilisation des outils de collaboration à distance… Il serait donc dommage de ne pas en profiter au-delà de ce qui a été mis en place pendant la période de crise sanitaire.

Enfin, il est évident que le télétravail donne davantage de liberté, de flexibilité aux salariés, ils passent moins de temps dans les transports et plus avec leur famille. Le télétravail apporte un vrai confort de vie.

Il permet parfois aux collaborateurs de pouvoir se concentrer davantage, d’être moins sollicités depuis leur domicile que leur open-espace habituel. Un temps de travail optimisé et une forme d’organisation du travail réellement revisités.

D’ailleurs, ¾ des salariés sondés fin mars par Odoxa-Adviso pour Challenges, France Info et France Bleu espèrent que le télétravail devienne le nouveau mode de travail à plein temps ! Retrouvez notre article sur les attentes des collaborateurs en 2020

télétravail depuis la crise covid

Nous n’avons – à ce jour – pas trouvé d’études pertinente sur la mesure de performance des collaborateurs en France pendant la période de confinement en lien avec le télétravail. Mais nous sommes en veille et partagerons toutes nos trouvailles à ce sujet.

Le télétravail, OUI, mais … !

Le télétravail a aussi ses côtés négatifs qui ne doivent surtout pas être négligés !

D’un point de vue juridique tout d’abord.

Les règles ont largement été assouplies pour répondre à l’état d’urgence de la crise, mais certains ajustements sont à prévoir. Nouvelles contraintes, nouvelles exigences du salarié en télétravail à prendre en compte …

Déjà, des voix s’élèvent dans les entreprises pour réclamer le dédommagement de dépenses personnelles liées au télétravail (internet, électricité…), jusqu’à la prise en charge d’une partie du loyer … toutes ces questions devront trouver leur réponse. Commençons à nous les poser !

Mais abordons maintenant les conséquences de la mise en place du télétravail sur l’absentéisme.

L’aspect « matériel »

Equipements, ergonomie, … vous avez certainement fourni le matériel informatique nécessaires à vos salariés, mais ont-ils un bureau et une chaise à bonne hauteur ? Un poste de travail non adapté peut, sur le moyen-long terme, avoir des conséquences très négatives sur le physique de vos collaborateurs, entrainer des troubles musculo-squelettiques, … et in fine la hausse de votre absentéisme.

Enfin, sur le plan psychologique, les conséquences de la mise en oeuvre du télétravail sur l’absentéisme sont lourdes :

D’une part, si « être chez soi » permet parfois d’être « plus au calme », ce n’est pas toujours le cas.

Les enfants, un environnement bruyant, … sans parler de l’accès facilité aux loisirs (TV, livres, jardinage, cuisine, …) ou autres activités (tâches ménagères, devoirs,…) sont autant de sources de déconcentration au regard de la charge de travail à effectuer par un salarié.

Mais, en tant qu’employeurs, RH, managers, c’est surtout sur le désengagement qu’il faut porter toute son attention.

Conséquence directe de la perte de sens que peuvent vivre en ce moment certains salariés. Retrouver son équipe le matin, avoir un cadre de travail spatio-temporel, participer à des réunions présentielles fédératrices, prendre les fameuses « pauses cafés » avec ses collègues de travail, partager des objectifs communs, … tous ces facteurs nous donnent un fort sentiment d’appartenance. « Appartenir à une équipe » participe largement à donner un sens à nos vies professionnelles et à créer l’engagement. La dimension relationnelle est une composante de l’être humain ! Aussi, en nous retrouvant isolé.e, malgré l’utilisation des outils de travail collaboratifs à distance, de messageries instantanées, cet aspect social s’atténue, et entraine avec lui la motivation des salariés et donc leur performance. Outre la désengagement, ce manque de relations sociales, cet isolement, constitue un réel risque pour la santé – psychologique notamment – des salariés, comme le soulignent de nombreux modèles (Karasek, Johnson,… ).

Tout cela est d’autant plus fort après 2 mois de confinement !

Deux mois qui ont favorisé l’introspection, la remise en question de nos modes de vie actuels, du sens de la vie et de la place du travail dans le quotidien, …. Entreprises, soyez particulièrement vigilantes à la rétention de vos collaborateurs en ce moment et aux conséquences du télétravail sur l’absentéisme !

 

Medicat Partner accompagne ses clients sur des problématiques managériales en vue de limiter leur absentéisme. Nous sommes à votre disposition pour  répondre à toutes vos questions à ce sujet, , contactez-nous !

Medicat Partner - Maitrisez ‍votre absentéisme

Ce que nous pensons chez Medicat Partner des conséquences du télétravail sur l’absentéisme ?

Le télétravail oui, mais la perte du cadre, des relations sociales, non !

Chaque entreprise doit adapter sa façon de télétravailler pour qu’elle corresponde aux collaborateurs, à la culture d’entreprise et qu’elle permette de satisfaire les besoins des salariés, l’atteinte des objectifs professionnels et assure la sécurité de tous (retrouvez notre article sur les mesures de sécurité à mettre en place en entreprise).

En bref, si le télétravail a été imposé aux entreprises en début de confinement, il faut maintenant qu’il soit mis en place de manière pérenne, réfléchie et responsable. Pour le bien des individus, des équipes et de l’entreprise.

 

Votre avis nous intéresse ! Partagez-le en commentaire !

Caroline Noailly Laporte, Directrice et toute l’équipe Medicat Partner.
A votre service,

Contactez Medicat Partner

 

 

(Nombre total de visites 50)